Terrasses chauffées aux Halles : un bilan carboné

Accomplir a procédé à un recensement des terrasses chauffées du quartier des halles, fermées ou non. Il est ressorti de cette étude systématique des rues Saint-Denis, Pierre Lescot, du Cygne, de la Ferronnerie et Rambuteau, que près des trois-quarts des terrasses du quartier sont chauffées. Et il est édifiant d’apprendre que le bilan carbone d’une terrasse équipée de quatre parasols (ou braseros) au gaz allumés pendant huit heures équivaudrait à celui d’un trajet de 350 km en voiture… Et pour ceux qui pensaient que l’électrique serait la solution, le chauffage électrique émettrait 500 à 600 g de CO2 par kilowattheure contre 234 g pour le chauffage au gaz naturel. Conclusion : privilégiez l’intérieur des établissements, ou couvrez-vous et choisissez une terrasse non polluante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.