4, 3, 2, 1… restez.

Dès les prochaines élections municipales de 2020, les quatre arrondissements du centre de Paris seront regroupés : un seul maire et un seul conseil d’arrondissement pour remplacer ceux des 1er, 2ème, 3ème et 4ème, une seule « mairie » et, nous dit-on, une meilleure représentativité.
Il faut reconnaitre que la carte parisienne n’avait pas évolué depuis 1860, tandis que la démographie, les besoins et les services ont bien changé. Exemple frappant, le 1er arrondissement qui compte aujourd’hui un peu plus de 17.000 habitants, en accueillait 5 fois plus (85.000) en 1861 !
En regroupant les instances de décision, mais aussi les services, le prochain maire d’arrondissement et son conseil municipal devraient avoir plus de poids à l’Hôtel de Ville face aux arrondissements plus importants. A titre indicatif, pour le 15ème arrondissement, on dénombre 240.000 habitants représentés par 30 élus dont 18 siègent au Conseil de Paris quand le 1er arrondissement compte 11 élus dont un seul d’entre eux siège au Conseil de Paris.La réforme, qui s’inscrit dans le cadre de la loi du 28 février 2017 et qui doit faire l’objet d’une concertation jusqu’au 31 décembre 2018, devrait aussi permettre un renforcement des prérogatives du maire d’arrondissement en matière de propreté, de lutte contre les incivilités ou de politique de la ville. La localisation, et donc le choix entre les 4 mairies actuelles, n’est pas encore décidée et doit aussi être débattue dans le cadre de cette concertation. La ville annonce cependant que les 3 autres bâtiments accueilleront toujours des services publics parisiens, notamment pour les démarches administratives. Accomplir suivra avec intérêt et vigilance la préparation de cette réforme, et en particulier les conditions de sa mise en oeuvre concrète : nous souhaitons tout particulièrement qu’elle soit l’occasion d’une amélioration tangible des services de proximité et du cadre de vie, sans dégradation des conditions d’accueil pour les démarches administratives. Enfin, une précision : la numérotation et les codes postaux ne changeront pas : il y aura toujours des habitants du 1er, du 2ème, du 3ème et du 4ème. Et n’en déplaise au 19ème arrondissement, il ne deviendra pas le 16ème !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.