Rivoli / Rivélo

Si 2016 a été animé par les débats et la contradiction autour de la piétonisation des voies sur berges, les travaux et les modifications qui s'annoncent rue de Rivoli devraient relancer ces discussions aux multiples aspects - circulation, pollution, qualité de vie, attractivité, accessibilité...
C'est dans le cadre du "Plan Vélo" que la ville a engagé des travaux d'envergure dès cet été sur cette artère principale qui traverse le centre de Paris : ceux-ci ont commencé dans le quatrième arrondissement et se poursuivront, début 2018, dans le premier.
Le projet consiste à neutraliser une des deux files dédiées aux voitures pour permettre la création d'une piste cyclable à double sens sur le côté sud de la rue, permettant une traversée à vélo dans un espace sécurisé de la place de la Bastille à celle de la Concorde.
A l'issue de ces travaux, l'ensemble de la rue de Rivoli devrait faire place à : une voie pour les bus dans le sens est-ouest, comme actuellement, une seule voie pour les voitures également dans le sens est-ouest, une double piste cyclable de quatre mètres de large, dans les deux sens et des places de livraisons de deux mètres de large afin d'éviter les débordements sur les voies de circulation.
La ville de Paris table sur une division par deux de la circulation automobile, au motif, très arithmétique, que la place qui leur est dédiée sera réduite de moitié. Le préfet, à l'inverse, s'inquiète de l'engorgement que générera cette nouvelle situation, potentiellement source de bouchons et rendant plus difficile l'intervention des véhicules de secours. Enfin, les commerçants semblent pour le moment partagés, entre ceux qui voient une amélioration du standing et de l'espace pour la flânerie des piétons, et ceux qui s'alarment au sujet des problèmes de livraison. A ce stade, la concertation et l'information des riverains du premier arrondissement ont été très minimalistes. Espérons que l'hôtel de ville et la mairie du premier arrondissement communiqueront sur ces travaux et leur impact, comme c'est le cas actuellement dans le quatrième arrondissement. On peut saluer cette initiative qui sécurisera et donnera une place dédiée aux cyclistes, en espérant qu'ils renoncent à utiliser les trottoirs, comme actuellement, pour remonter cette voie à sens unique. Quant aux bouchons, vaut-il-mieux qu'il y en ait davantage, sur une seule file, ou qu'ils se répartissent sur deux ? Voilà un sujet qui devrait nourrir les discussions...

Si vous êtes concerné ou riverain, faites-nous part de vos remarques et de votre avis, sur ce dossier que nous suivrons avec attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.