Saint-Eustache : la bâche qui fâche ?

Effigie géante de Teddy Riner, chaussures de sport ou smartphone : depuis deux mois, pendant ses travaux de rénovation, le transept de l’église Saint-Eustache voit se succéder des bâches publicitaires géantes. Choqués, amusés, enthousiastes ou indifférents ?
Les passants et les habitants du quartier ont tous leur opinion ! La Ville de Paris, en charge de l’entretien de l’édifice, a pris cette initiative qui concerne également les églises Saint-Augustin et de la Madeleine. On ne verra pas n’importe quelle publicité géante sur leurs façades : les annonceurs et les visuels doivent être approuvés par la paroisse concernée, le diocèse, le maire d’arrondissement, et le premier adjoint à la Maire de Paris chargé du patrimoine. George Nicholson, curé de Saint-Eustache, y est tout à fait favorable. Il faut dire qu’une partie des recettes de l’afficheur, estimée à 750 000€, contribuera directement au financement des travaux qui se montent au total à 2,7 M€ et devraient durer jusqu’à la fin 2018.

Une réflexion au sujet de « Saint-Eustache : la bâche qui fâche ? »

  1. La publicité est une forme de manipulation de masse, comme telle je souhaiterais qu’elle fût interdite et je trouve très choquant qu’un monument y soit associé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.