Une fresque géante au 31 rue Saint-Denis

La Ville de Paris a décidé que les Halles serait un haut lieu du hiphop avec un espace de 1400m² dans la Canopée : La Place. Salles de spectacle, studios d'enregistrement, 1 million d'euros de subventions (!). Pour mémoire la bibliothèque enfants et adultes ne dispose que de 1000m² et le conservatoire qui accueillera plus de 1200 élèves n’a pas d’auditorium. Le choix de la municipalité est donc clair.
La Ville a demandé à un artiste de réaliser une fresque géante sur le pignon d'un immeuble situé 31 rue Saint-Denis. La co-propriété a donné son accord mais les habitants de cet immeuble ne la verront pas! En revanche les voisins immédiats et les riverains n'ont pas été consultés. Aucune concertation de la part de la Ville. Cette fresque sera réalisée avant le 5 avril, date de l'inauguration de la Canopée. Sa durée de vie sera de 3 ans. (l'article du Parisien)
Comment réagissez-vous?

11 réflexions au sujet de « Une fresque géante au 31 rue Saint-Denis »

  1. La Ville n’a consulté personne, pas même la mairie d’arrondissement. Indépendamment des goûts et des couleurs, cette fresque très agressive sera visible de la place du Châtelet en remontant la rue Saint-Denis. La Ville va-t-elle se mettre à disposer des pignons de nos immeubles pour nous imposer des fresques de la sorte? N’y a-t-il pas un risque de contagion à craindre : tout pseudo-artiste ne risque-t-il pas d’être tenté d’en faire de la sorte sur le moindre bout de mur "libre"?
    D'accord avec RL pour poser la question : combien la copropriété en question a-t-elle touché pour accepter cette fresque?

  2. Cette fresque est une horreur. La Mairie de Paris nous impose ses fantasmes archaïques. C’est une véritable agression du public. On pourrait peut-être saisir le médiateur de la Ville de Paris?

  3. Il faut appeler un chat un chat : ce street graffitage institutionnalisé est scandaleux : des apparatchiks font joujou avec l'espace public comme s'il leur appartenait : pas de limite à cette appropriation. Nous devons au moins dénoncer l'absence de consultation, comme pour les Jeux Olympiques.

  4. C’est incroyable,
    Comme notre belle ville change, en pire en pire mais notre Reine de Paris "se réjouit chaque jour
    de sa transformation", (ses paroles),
    Nous n’avons vraiment pas les même goûts ......!!!
    Il faut s’attendre au pire avec les Jeux Olympiques ......!!!

  5. C’est ce qu’on pourrait appeler une oeuvre réciproque : le singe regarde le passant en s’inquiétant de l’avenir du monde et le passant regarde l’oeuvre en s’inquiétant de l’avenir de l’art !

  6. Cette fresque près de la Samaritaine aurait eu un sens à la rigueur (en clin d'oeil à une célèbre pub avec King- Kong), mais là!?
    Je ne vois pas l'idée...

  7. On peut aimer le street art, mais, en l'occurrence, attribuer un zéro pointé à la Ville :
    - Oui, l'aspect finances publiques a de quoi émouvoir le contribuable à l'heure où on lui refuse le plus élémentaire pour des besoins essentiels dans les écoles, pour la propreté des rues, la surveillance de la tranquillité publique.
    - Et en plus, le choix du motif révèle une exclusion : celle des enfants tout particulièrement qui devraient affronter le regard effrayant de la bête et les dégoulinades couleur feu et sang. Signe révélateur d'une conception du quartier qui exclut les familles, signe révélateur d'une dureté de de la Ville que l'on veut faire passer pour ordinaire.
    Zéro pointé donc Madame la Maire.

  8. Très laid et agressif ! Mais ça c'est un point de vue personnel, en revanche, ce qui l'est moins, c'est la question : Combien l'artiste a-t-il reçu de la part de la Municipalité c'est-à-dire de la poche des Parisiens?
    On sait déjà que la subvention pour la salle de hip-hop est de plus d'un million d'euros! Bon, on peut rétorquer que 1 million d'euros, ce n'est presque rien par rapport au milliard déjà dépensé pour la Canopée!! Pourquoi donc s'arrêter en si bon chemin ? L'argent public est si facile à dépenser! Encore une fois, Madame la Maire, je ne vous dis pas bravo.

  9. La copropriété en question a-t-elle touché de l’argent? Combien? Est-ce une utilisation judicieuse de l'argent du contribuable?
    A qui le prochain tour?

Répondre à Espin Chaire Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.